« Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis » A. de Saint Exupéry

Chorale académique

Dame de C(h)oeur

Description du projet
L’année 2017-2018 verra se confirmer la place les parcours d’éducation artistique et culturelle, l’un des
axes forts de la loi de refondation de l’école (circulaire n° 2013-073 du 3-5-2013 MEN – DGESCO). Les
pratiques et les rencontres constituent les axes essentiels de ces parcours. Ainsi, les projets chorals
d’envergure s’inscrivent pleinement dans cette dynamique puisqu’elles permettent aux élèves de participer
au Spectacle Vivant aux côtés d’artistes professionnels de la scène.
Le projet 2017-2018 se concrétisera par 5 à 8 concerts répartis dans tout le nord de l’académie. Il
rassemblera un total de 1000 élèves issus de 24 collèges du 93, 94 et du nord du 77 de l’académie. Le
thème choisi sera consacré aux grandes Dames de la chanson (sans sens restrictif).
Le contenu des concerts sera une scénographie réalisée à partir d’un répertoire varié (Aretha Franklin,
Ella Fitzgerald, Edith Piaf, Céline Dion, Miriam Makeba…) avec trio jazz et section de cuivres, chœur
d’enfants et narrateur. Les musiciens seront tous professionnels. Chaque concert rassemblera entre 100 et
250 élèves, chaque collège s’engageant à participer à une prestation voire deux.
Tout au long de l’année, en lien avec l’histoire des arts – domaine art du son, art du langage et art
du spectacle vivant, et à partir des éléments travaillés dans le stage du Plan académique de Formation
MUS0103 par les enseignants, les élèves travailleront les œuvres sous différents aspects :
->Apprentissage musical des chants à une ou deux voix : travail vocal, travail de mémorisation des
mélodies, justesse des polyphonies, interprétation des différents phrasés, travail de mise en scène,
travail corporel ou comment adopter une posture et une attitude « scénique » ;
>Etude du contexte historique, de l’histoire des thèmes musicaux utilisés, des différents styles,
découverte d’un patrimoine culturel ;
>Travail sur des décors, les costumes et la mise en scène.

Dame de C(h)oeur
Cet ambitieux projet, pourra, pour chaque élève participant, participer au processus de validation du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, en particulier à travers les domaines suivants : le domaine 1 : les langages pour penser et communiquer (s’exprimer en utilisant les langages des arts et du corps) ; le domaine 2 : les méthodes et outils pour apprendre (coopération et réalisation de projets ; le domaine 3 : la formation de la personne et du citoyen (sens de l’engagement et de l’initiative)

 

Dans la restructuration du brevet 2017, une épreuve orale : soutenance d’un projet est mise en place.
L’élève pourra choisir de présenter ce projet académique de chant choral issu de son PEAC. L’élève
démontera alors sa capacité à exposer sa démarche artistique, les compétences et connaissances qu’il a
acquises grâce à ce projet.
Afin de faciliter le travail des enseignants et de permettre une avancée rapide de l’apprentissage, des
documents fournis aux enseignants par les formateurs devront être distribués aux élèves :
->partitions fournies sous forme de fichier pdf ;
->fichiers MP3 (comportant chacune des voix séparées)
Les 24 établissements concernés par ce projet étant géographiquement dispersés dans toute
l’académie, la multiplication des répétitions communes s’en trouve impossible (problèmes de transports pour
de trop nombreux déplacements).
Outre 4 journées de stage étalées d’octobre 2017 à avril 2018, qui permettront de faire avancer le
projet entre les différents enseignants, les coordonnateurs du projet, se déplaceront dans les établissements
(1 à 2 visites par établissements) pour travailler avec les élèves. Cette démarche est indispensable pour
obtenir la meilleure cohésion possible dans l’interprétation de la musique.

Rayonnement
Ce projet à rayonnement académique, sera coordonné par Pierre-Gérard Verny, délégué
académique au chant choral. Il est d’ores et déjà soutenu et suivi par le corps d’inspection d’éducation
musicale ainsi que les différents services et délégations du Rectorat (DAAC, service communication,
DAFPEN, direction de la pédagogie…).

Ce projet est hautement valorisant pour tous les élèves qui y participent. Les retours et critiques sur les
éditions précédentes, qu’ils soient venus de l’institution ou des parents d’élèves ont toujours été
enthousiastes, mentionnant tout particulièrement le rendu « professionnel » des spectacles.